Bonnes adresses

Les vins d’AOC d’Irouléguy

Les Vins d’AOC Irouléguy sont très réputés pour leur qualité dans le Pays Basque. Et pourtant ils sont moins considérés que les vins de Bourgogne ou de Bordeaux. Aventurieux vous présente aujourd’hui cette AOC peu connue.

Si vous faites un tour dans le Pays Basque et que vous êtes amateur de vin, vous entendrez forcément parler du vignoble Irouléguy. Un lieu à l’histoire bien particulière puisqu’elle est très liée au chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Un lieu de pèlerinage qui a évolué

L’AOC Irouléguy a, aux origines, été installé au Xè siècle par des moines. Les moines de Roncevaux. Ceux-ci travaillaient majoritairement pour subvenir aux besoins des pèlerins pendant leur cheminement. Les vignes étaient donc là pour étancher leur soif !

C’est au moment de la signature du traité des Pyrénées en 1659 (traité actant de la paix entre la France et l’Espagne lors de la Guerre de Cent ans) que les moines décident de quitter le vignoble. Les habitants du village prennent alors possession des lieux.

Dans les années 1914-1918, la vigne souffre d’une maladie. La guerre n’aidant pas à la prospérité du vignoble, il faut que les habitants trouvent un moyen de sauver leur vin ! Un groupe d’agriculteurs a donc l’idée de créer une coopérative : la Cave Coopérative de Saint Etienne de Baïgorry. Les vins Irouléguy obtiendront en 1953 la qualification de vin d’Appellation d’Origine Vin Délimité de Qualité Supérieure (AOVDQS). Et c’est en 1970 que le vin reçoit le label AOC !

Quinze communes viticoles dans le Pays Basque 

Pour parler du vin en lui-même, il faut savoir que le vin Irouléguy est majoritairement produit en vin rouge (70%), en vin rosé (20%) et enfin, peu de vin blanc (puisqu’il ne représente que 10% de la production totale). 

Pour les fins connaisseurs (et pour les autres aussi…) parlons du cépage. Les vins rouges et rosés Irouléguy sont issus de Tannat, mais aussi de Cabernet Franc et de Cabernet Sauvignon. Pour les vins blancs ce n’est pas la même histoire puisqu’ils sont élaborés à partir de courbu blanc, de petit courbu B, de petit Manseng et de gros Manseng. Des cépages majoritairement pyrénéens comme vous aurez pu le constater !

Quinze communes ont accès à ce label AOC à savoir : Aincille, Anhaux, Ascarat, Bidarray, Bussunarits-Sarrasquette, Bustince-Iriberry, Irouléguy, Ispoure, Jaxu, Lasse, Lecumberry, Ossès, Saint-Étienne-de-Baïgorry, Saint-Jean-le-Vieux et Saint-Martin-d’Arrossa. Cela représente environ 200 hectares pour cultiver le sacro-saint breuvage. 

Alors qu’attendez-vous pour prendre un verre et vous en faire une opinion ? Attention, nous précisons que l’abus d’alcool est, encore aujourd’hui, dangereux pour la santé ! Alors avec parcimonie la dégustation !

Articles similaires
Bonnes adressesVisites

Le musée du jambon de Bayonne

Bonnes adresses

Le macaron de la Maison Adam

Bonnes adresses

Le Moulin de Bassilour : tradition et gourmandise

Bonnes adresses

Les grands voisins, projet social et solidaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *