Nouveau: Découvrez nos box Aventurieux!

Visites

Les Ponts de Bordeaux

Chaban Delmas, Le Pont de Pierre ou encore La passerelle Eiffel… Tous les ponts de Bordeaux ont habillé les photos de la Garonne. Mais connaissez-vous tous leurs secrets ? Aventurieux vous raconte tout ça !

Le pont de Pierre, plus vieux pont de Bordeaux

Si vous passez devant un magasin de cartes postales, vous y trouverez forcément le Pont de Pierre. Cet édifice est le plus ancien des ponts de Bordeaux, et probablement le plus aimé des photographes. 

Mais il faut savoir qu’il n’a pas toujours porté ce nom. À l’origine, il s’agissait du Pont Napoléon. Et comme Napoléon, il est devenu au fil des ans un véritable emblème dans l’univers des monuments français. Sa couleur rouge, ses arcades, ses lampadaires mais aussi son emplacement à proximité du centre ville ont conquis le coeur des bordelais et des touristes, en étant mis en valeur lors de la fête du fleuve ou encore de la fête du vin.

Il faut savoir que ce pont a longtemps été une source de revenus pour la ville. En effet, jusqu’en 1863, il fallait payer un droit de passage pour le traverser. Et ce n’était pas bon marché ! Il fallait débourser un sou lorsqu’on était piéton, et pour les cavaliers 5 sous. On ne vous parle même pas du tarif pour les calèches et autres transports de l’époque… Ce n’est qu’en 1954 que les petites maisons de péage ont été détruites.

Au bord de la disparition…

En parlant de destruction…ce pont a failli totalement disparaître du paysage bordelais. En 1941, pendant la Seconde Guerre Mondiale, le pont était considéré comme peu pratique et trop étroit. Décision fut alors prise de le détruire pour en reconstruire un autre. Mais fort heureusement, le déclenchement de la guerre a stoppé le projet. Cependant, 13 ans plus tard, le pont sera tout de même élargi. Aujourd’hui, l’Office de tourisme organise de temps en temps des visites de l’intérieur du pont. Tenez vous informé des nouvelles dates !

#Anecdote : Aventurieux vous donne un moyen mnémotechnique pour vous souvenir du nombre d’arcades du Pont de Pierre. Il suffit de vous souvenir que ce nombre est égal au nombre de lettres présentes dans le nom de NAPOLÉON BONAPARTE, soit 17 lettres et 17 arches !

Le pont Chaban Delmas, le plus contemporain

On vous parlait du plus vieux des ponts de Bordeaux, place au plus récent ! Le Pont Chaban Delmas a été inauguré en 2013 et est très singulier dans le paysage bordelais. Outre son apparence très moderne, il faut savoir que ce pont possède une travée centrale levante. C’est à dire que la partie centrale du pont se lève horizontalement pour permettre aux gros bateaux de croisière et voiliers d’accéder au Port de la Lune.

Avec le Pont de Pierre et le Pont Saint-Jean, ils sont les seuls à relier la rive droite et la rive gauche de Bordeaux. Il s’agit donc d’un vrai gain de temps pour les bordelais. 

#Anecdote : Si vous passez devant le pont Chaban Delmas de nuit, vous verrez qu’il est éclairé.  C’est le plasticien Yann Kersalé qui a créé cet éclairage mis en service en le 31 décembre 2012. Mais saviez-vous que si les pylônes sont bleus, cela signifie que la marée est haute, tandis qu’à marée basse, les pylônes seront verts ?

Le pont d’Aquitaine, le plus long

Ce pont suspendu mesure 1 700 mètres et a longtemps fait la fierté de la ville. Inauguré en 1967, il paraissait interminable. D’ailleurs à cette époque, il se partageait le titre de “Plus Grand Pont de France” avec le Pont de Tancarville (dans le département de la Seine-Maritime).

La particularité de ce pont réside dans sa nécessité d’avoir un entretien quasi permanent. Resserrage de boulons, rafraîchissement de la peinture des éléments métalliques, renforcement de la structure inférieure… En cause : les variations climatiques constantes qui fragilisent le pont au quotidien.

#Anecdote : Saviez-vous qu’à l’origine, le Pont d’Aquitaine accueillait une piste cyclable et des voies piétonnes ?

La Passerelle Eiffel, la plus ferroviaire

Si vous êtes déjà allé à Bordeaux en train, avant 2008, vous êtes probablement déjà passé à travers la passerelle Eiffel. Ce pont était réservé à l’usage exclusif du passage des trains. 

Vous ne le savez peut-être pas mais c’est Paul Régnault et Stanislas de la Roche Tolay qui ont dessiné la passerelle. Pour autant, à la fin de sa construction en 1860, on ne retiendra que le nom de son chef de chantier : Gustave Eiffel. 

Cependant elle est actuellement en train de changer de propriétaire. La SNCF est actuellement en train de la céder à Bordeaux Métropole, qui va devoir lui trouver une nouvelle utilité.

#Anecdote : avant la construction de la passerelle, les wagons qui devaient passer de la gare du Midi à la gare d’orléans devaient traverser la Garonne un à un sur un bac, ce qui allongeait considérablement les temps de transport. 

#Anecdote2 : Le premier train qui a traversé la passerelle Eiffel abritait une invitée de marque : l’impératrice Eugénie.

De nombreux autres ponts tapissent le paysage bordelais. Les ponts routiers comme le pont Saint-Jean et le pont François Mitterrand. Des ponts plus artistiques et éphémères comme le Foot Path de l’artiste Japonais Tadashi Kawamata. Mais aussi des ponts en chantier comme le futur pont Jean Jacques Bosc, qui sera peut-être nommé Simone Veil. Les ponts de Bordeaux n’ont pas fini de vous surprendre ! 

Articles similaires
Visites

L'histoire de Saint-Émilion

Visites

L'histoire du Jardin Public de Bordeaux

Visites

La Bataille de Castillon, point final de la Guerre de Cent Ans

Visites

La Tour Pey Berland ou le Clocher Sans Cloche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *