Découvrez notre boutique Aventurieux!

Visites

Le Phare de Cordouan

Si vous passez par la Gironde, il faut absolument que vous alliez visiter le Phare de Cordouan. Ce phare surplombe l’océan et est actuellement candidat au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Une histoire incroyable

C’est en 1611 que le phare de Cordouan prend vie, et allume sa lumière sur la mer. Commandé par les rois de France, il abrite un appartement royal et une chapelle. Ses 37 mètres de haut ont été imaginés par Louis de Foix.

Pourtant, environ 180 ans plus tard, en 1790, il est surélevé par l’architecte Joseph Teulère pour atteindre sa taille actuelle de 67,50 mètres. Il s’agira d’une réelle prouesse technique pour l’époque. Pour autant, le phare a été constamment amélioré au fil des décennies suivantes.

C’est le cas en 1823, lors de l’installation de la première lentille à échelons d’Augustin Fresnel. C’est cette lentille qui permettra au phare de Cordouan de projeter sa lumière à 36 km. Véritable innovation technologique pour l’époque, cette lentille est encore aujourd’hui utilisée dans la plupart des phares du monde. Plus tard, en 1948, des groupes électrogènes sont installés dans le phare afin de pouvoir fonctionner en totale autonomie.

La beauté de ce phare lui a valu un classement aux Monuments Historiques en 1862. Prochaine étape ? Le classement au patrimoine mondial de l’UNESCO ! La candidature est déposée, réponse en Juillet 2020 !

© Photo Dominique Abit

Le Phare de Cordouan, une histoire d’Hommes

L’âme du Phare de Cordouan a été transmise entre de gardien en gardien, de génération en génération, d’Homme en Homme. Eh oui, ils se sont succédés de manière ininterrompue depuis sa création. Une présence humaine de tous les jours et de toutes les nuits qui a permi un entretien minutieux et quotidien, mais qui a surtout évité les pillages et le vandalisme. Une véritable chance pour le phare qui peut aujourd’hui encore rayonner sur la Gironde, malgré les ans.

Ce sont ces gardiens qui s’occupent actuellement de jouer les guides touristiques, en plus de veiller sur le bâtiment marin, et de participer à la gestion environnementale du site. Mais qui sont ces hommes au travail exceptionnel ? Eh bien ce sont des hommes, qui travaillent en duo. Deux équipes se relaient toutes les une ou deux semaines. Le relai a lieu le vendredi aux heures dictées par la marée, au départ du Verdon-sur-Mer.

© Photo Manuel Cohen

Des enjeux environnementaux

Le Phare de Cordouan jouit d’un plateau rocheux très riche en biodiversité. C’est ainsi qu’on y trouve :

  • 225 espèces animales
  • 71 espèces d’algues
  • 32 espèces de crustacés
  • 17 espèces d’anémones
  • 5 espèces d’étoiles de mer

Le Syndicat mixte pour le développement durable de l’estuaire (SMIDDEST) s’est engagé pour la préservation de ce site. Cela passe par le financement d’études sur l’état de conservation du milieu alentour du phare, par la mise en place d’outils de découverte du plateau rocheux et de sa biodiversité et enfin par des campagnes d’information et de sensibilisation sur les bonnes pratiques de la pêche à pied. En effet, les études ont relevé que la plupart des pêcheurs à pieds ne respectaient pas la réglementation en terme de pêche au niveau de la taille des tourteaux notamment.

Si vous êtes des amoureux de nature, il faut absolument que vous voyiez ce plateau rocheux à marée basse. C’est à ce moment qu’il dévoile toute sa beauté !

Phare de Cordouan

Articles similaires
Visites

Une visite dans le coeur historique du Médoc

Visites

L'histoire de Saint-Émilion

Visites

L'histoire du Jardin Public de Bordeaux

Visites

La Bataille de Castillon, point final de la Guerre de Cent Ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *