Découvrez notre boutique Aventurieux!

Visites

L’histoire du linge basque

Le linge basque jouit d’une réputation mondiale et pourtant, peu de personnes connaissent tous les secrets qu’il recèle. Aventurieux vous raconte aujourd’hui toutes les subtilités de ce linge traditionnel. 

Vous avez sans doute déjà entendu parler du linge basque, avec son tissus si particulier. Si la plupart des tissus sont aujourd’hui confectionnés de manière industrielle, il reste dans le Pays-Basque quelques fabriques artisanales de tissage traditionnel. C’est par exemple le cas de la maison l’Atelier ONA TISS. Mais quels en sont les secrets ?

Des sens cachés

Il faut tout d’abord savoir que le linge basque est fait à partir d’un tissus de lin. Pourquoi ce choix du lin ? Eh bien figurez-vous que de nombreuses familles en cultivaient sur leurs parcelles de terre. La matière première était donc facilement accessible pour les basques aux modestes revenus.

Au-delà de la matière, le linge basque connaît d’autres particularités. Comme vous le savez grâce à cet article, le Pays-Basque est composé de 7 provinces. C’est pour cela que le linge basque a représenté ces provinces par 7 bandes de couleur. Eh oui, les habitants sont plutôt très chauvins dans la région. 

L’utilisation du linge était à l’époque assez conventionnée. Il était à l’origine utilisé pour protéger les bêtes de la chaleur et des parasites. Les bœufs en particulier, et ce, depuis le Moyen-Âge !

Un tissus conventionné

Ce que l’on sait moins, c’est que le linge basque avait des couleurs conventionnées en fonction du corps de métier de l’artisan. Du bleu pour les pêcheurs, du vert pour les agriculteurs et enfin du rouge pour les éleveurs.

On aurait facilement pu croire que les couleurs traditionnelles eurent été le vert, blanc et rouge. Mais que nenni mon ami, le drapeau basque n’a en fait que 120 ans (oui oui, il a été créé en 1894) ! 

Articles similaires
Visites

Une visite dans le coeur historique du Médoc

Visites

L'histoire de Saint-Émilion

Visites

L'histoire du Jardin Public de Bordeaux

Visites

La Bataille de Castillon, point final de la Guerre de Cent Ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *