Découvrez notre boutique Aventurieux!

Visites

Tour de Brison : des amis pour la sauver

A Sanilhac, un petit village d’Ardèche, une tour délabrée datant du Moyen-Âge a beaucoup fait parler d’elle ces dernières années. Des ardéchois ont créé une association “Les amis de la Tour de Brison”. Une chance pour le patrimoine français.

La Tour de Brison est un vestige du Moyen-Âge. À l’époque, elle faisait partie d’un ensemble castral qui appartenait au Sire de Brison.

La légende de la Tour

La légende raconte que le sire de Brison, combattant aux croisades, apprend que sa femme allait épouser un autre Seigneur. Dans sa colère et sa peine, il décide de faire un pacte avec le Diable.

Celui-ci le transporta de Palestine jusque dans le Vivarais en une nuit. Juste à temps pour empêcher le mariage. Le sire de Brison s’est alors battu contre son rival. Malheureusement, les deux meurent pendant le combat. Mais l’amoureux éperdu a le temps de se réconcilier avec Dieu.

Le pacte avec le Diable est rompu et Lucifer, dépité, décide d’emporter chaque année, le même jour, à la même heure, une pierre de la tour. La légende ajoute que lorsque la dernière pierre aura disparu, ce sera la fin du monde.

Une association pour reconstruire la Tour

En 1989, Robert Brugere va voir la Tour de Brison pour y admirer la vue panoramique. Le spot est effectivement construit à 800m d’altitude, propice à la contemplation, face aux montagnes ardéchoises.

Mais ce qu’il y voit lui fait de la peine. Il se donne alors une mission : remettre sur pieds la tour, patrimoine de son village et de la Basse Ardèche. Il crée alors l’association “Les Amis de la Tour de Brison”.

Robert Brugère cherche alors des financements et s’entoure de spécialistes. Historiens pour que la rénovation soit au plus proche de la réalité, ingénieurs pour analyser la géométrie des planchers, des pentes, des enchaînements d’escaliers, des pentes, des positions, des côtes d’ouvertures, etc.

Grâce à tout ce travail, la tour de Brison est désormais reconstruite. Il aura fallu 7 ans pour que le projet soit réalisé. Cela est notamment dû à une utilité moderne qui a accéléré le processus de rénovation.

En effet, la tour est aujourd’hui devenue une vigie de surveillance des incendies de Forêt. Une nouvelle vie pour un monument en voie d’être complètement oublié…

Articles similaires
Visites

Une visite dans le coeur historique du Médoc

Visites

L'histoire de Saint-Émilion

Visites

L'histoire du Jardin Public de Bordeaux

Visites

La Bataille de Castillon, point final de la Guerre de Cent Ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *