Découvrez notre boutique Aventurieux!

Visites

Randonnée dans les Gorges du Chassezac

Chemin de randonnée

Un peu moins connu que les gorges de l’Ardèche, nous sommes partis à la découverte des Gorges de Chassezac. Nous avons donc laissé Chléa, notre voiture, sur un parking dans le bois de Païolive d’où part un chemin de randonnée.

Le début de la balade offre une vue magnifique sur la rivière du Chassezac qui s’écoule en contrebas avant de s’enfoncer dans la forêt de Païolive. La rivière du Chassezac prend sa source en Lozère et rejoint l’Ardèche vers Saint-Alban Auriolles.

Plusieurs parcours de randonnée sont possibles, nous avons choisi celui qui nous conduirait aux Vans, une petite ville à 8 km de là.

La légende du bois de Païolive

Le bois de Païolive, de part son étrangeté a toujours fait l’objet d’histoires à dresser les cheveux sur la tête. La légende la plus connue raconte que c’est dans le bois de Païolive que viennent errer les âmes en peine. Tout particulièrement celles des femmes qui n’ont pas eu un mariage heureux, elles viendraient ici dans l’espoir de trouver l’amour. Flippant, non ?!

Il n’est pas étonnant que le bois soit une source de légende. Le paysage est presque irréel entre les rochers qui évoquent des formes, comme l’ours et le lion par exemple, les arbres couverts de mousse verte et les petits murets qui bordent de temps en temps le chemin.

Forêt de Païolive

Avant même de savoir que le site était autrefois immergé, nous avions déjà l’impression de faire une randonnée au fond de l’eau plutôt que d’être à 230 m d’altitude. Nous avons particulièrement eu cette impression sur le chemin du retour. Nous sommes passées à un endroit où brusquement il faisait très froid alors que nous étions en tee-shirt quelques minutes auparavant. Les arbres étaient particulièrement fins et tout vert de mousse, nous avions carrément l’impression d’être dans le lac de Poudlard !

L’ours et le lion

Cette “sculpture” est naturelle, elle n’a pas été sculptée par l’homme, comme toutes les autres “sculptures” que l’on peut retrouver dans l’ensemble du bois. En effet, le site des Gorges du Chassezac et du bois de Païolive est un massif de calcaire datant du Jurassique. Il faut savoir que pendant cette ère, la région était sous le niveau de la mer. C’est donc la mer qui a commencé à façonner ces rochers, puis lorsqu’elle s’est retirée la rivière du Chassezac a creusé les gorges. Les roches les plus hautes sont donc à la merci de la pluie qui les façonnent depuis 10 millions d’années donnant parfois des résultats surprenants.

L’ours et le lion

Comme beaucoup de sites en Ardèche, les Gorges du Chassezac sont dépaysantes. Le décor change régulièrement du tout au tout, de la forêt de bouleaux à la forêt de rochers, ou encore aux sentiers au bord de la falaise avec vue sur la rivière. Le dénivelé n’est pas très important, c’est donc une balade facile à faire avec des enfants.

Articles similaires
Visites

Une visite dans le coeur historique du Médoc

Visites

L'histoire de Saint-Émilion

Visites

L'histoire du Jardin Public de Bordeaux

Visites

La Bataille de Castillon, point final de la Guerre de Cent Ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *