Découvrez notre boutique Aventurieux!

Place de la femme

Kiki de Montparnasse

Aventurieux vous présente aujourd’hui une femme de poigne. Artiste, chef d’entreprise, femme libérée des codes sociaux, Kiki était jadis appelée la “reine de Montparnasse”. Alors, êtes-vous prêt à découvrir une nouvelle facette de ce quartier, à cheval sur le 14ème, le 6ème et le 5ème arrondissement de Paris ?

On a souvent tendance à résumer le quartier de Montparnasse à sa célèbre tour, à son célèbre cimetière… Mais Montparnasse est aussi un quartier vivant, avec des personnalités publiques ! Aujourd’hui, Aventurieux vous raconte l’histoire de Kiki de Montparnasse, figure phare du quartier pendant l’entre-deux guerre !

Une icône des années folles

Alice Ernestine Prin, surnommée Kiki, ne partait pas bien dans la vie. Enfant illégitime, c’est sa grand-mère qui l’a élevée dans une grande pauvreté. A 13ans, elle est retirée de l’école pour devenir apprentie. Elle travaille dans de nombreux secteurs d’activité différents : brocheuse, fleuriste, laveuse de bouteilles et même visseuse d’ailes d’avion !

Tout bascule lorsqu’elle devient bonne à tout faire dans une boulangerie. Kiki subit des mauvais traitements. Elle choisit de ne pas se taire et se révolte alors contre ses patrons. Elle sera bien-sûr renvoyée. C’est à la suite de ce renvoi qu’elle devient modèle nu pour des peintres et sculpteurs. Cette activité lui vaudra d’être mise à la porte par sa famille, en plein hiver. 

Kiki fréquente le bar de La Rotonde. Seulement le bar car la salle est réservée aux femmes riches. Elle n’a pas de chapeau, ce signe extérieur de richesse. Elle n’y est pas invitée. Alors elle se contente du bar et peint les portraits des soldats présents. Des portraits qu’elle exposera dans diverses galeries d’art parisiennes.

C’est à ce moment que Kiki commence à se faire une place dans le petit monde de l’art. Les peintres, photographes et sculpteurs l’adulent. Emmanuel Radnitsky, plus connu sous son nom d’artiste Man Ray, en fait son modèle préféré (et son amante bien-sûr) pendant huit ans. Vous connaissez sans doute sa photo le violon d’Ingres ? Eh bien c’est Kiki qui prend la pose ! D’ailleurs, Kiki sera élue reine de Montparnasse !

La débrouillardise à toute épreuve

Malheureusement, sa mère et son amant tombent malade. La folie s’empare de leurs esprits. Kiki doit alors faire face à des soins médicaux très coûteux. Pour subvenir à leurs besoins, Kiki se produit dans des cabarets et boîtes de nuit. Elle danse et chante. 

Sa vie de nuit lui cause bien des dégâts. A force de boire et manger, kiki prend 30kilos et tombe dans la drogue. Mais c’est une femme déterminée à s’en sortir par tous les moyens. Qu’à cela ne tienne, Kiki ouvre son propre établissement rue Vavin.

Comme vous avez pu le constater, Kiki de Montparnasse est une figure emblématique du quartier pendant les années folles. Ses mémoires ont d’ailleurs été publiées en 2005 ! 

Articles similaires
Place de la femme

Joséphine Pencalet, première femme politique élue

Non classéPlace de la femmeVisites

Le village de Carantec

Place de la femme

Les vêtements féminins dans la tradition basque

Place de la femme

L'eresiak, un chant pour et par des femmes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *