Découvrez notre boutique Aventurieux!

Visites

Une balade sur l’île du Gaou

Lors de notre périple en Provence Alpes Côte d’Azur, des toulonnais nous ont conseillées d’aller du côté de l’île du Gaou (à prononcer Gaw, attention c’est très important, vous pourriez attaquer la sensibilité des gens du sud est…!). Aventurieux vous dévoile la beauté de ce lieu.

Un retour à la nature à quelques mètres de la ville

L’île du Gaou se situe à côté de la ville de Brusc. Par le passé, dans les années 70, la petite île et la grande île ont été utilisées comme parking pour des camping car ou des voitures. Mais aujourd’hui, la nature a repris ses droits.

Le site est classé Natura 2000. Le Gaou offre une multitude de petites criques embrassées par des vaguelettes d’eau turquoise. Au milieu de l’île, un petit bois de pins tordus a pris sa place et offre un peu d’ombre dans la chaleur de l’été.


Une vénus comme gardien des lieux

La petite île du Gaou regorge de richesses. Une sublime statue, la Vénus sortant des flots ouvre le chemin vers la pointe de l’île. L’oeuvre de Robert Forrer a été inaugurée le 25 août 1961. Sa particularité est d’avoir été construite sur un ancien blockhaus.

La légende raconte qu’elle est le symbole de l’osmose entre la terre et la mer, une vénus sortant de la mer, le regard tourné vers le Brusc. Le sculpteur a choisi sa fille, Manina comme modèle. C’est d’ailleurs elle qui a décidé de sauver l’oeuvre en 2012, car elle était fragilisée par l’érosion.

Une balade bucolique

Si vous êtes à la recherche d’une petite balade, nul doute que le Gaou vous plaira. Des petits chemins de terre, une eau turquoise, des falaises somptueuses, et pour couronner le tout, aucune voiture à l’horizon ! Un vrai retour aux sources.

Quoi qu’il en soit, s’il est une balade que vous devez faire à Toulon, Aventurieux vous conseille la promenade du Gaou !

Articles similaires
Visites

Une visite dans le coeur historique du Médoc

Visites

L'histoire de Saint-Émilion

Visites

L'histoire du Jardin Public de Bordeaux

Visites

La Bataille de Castillon, point final de la Guerre de Cent Ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *