Découvrez notre boutique Aventurieux!

Visites

La prison des Evêques

Si vous aimez l’histoire (ou les histoires) et les pierres brutes, n’hésitez pas à passer à Saint-Jean-Pieds-de-Port ! Vous pourrez visiter la Prison des évêques, un bâtiment incroyable qui a pris ses quartiers dans la ville depuis quelques siècles. Aventurieux vous emmène en visite !

Si je vous dit Saint-Jean-Pieds-de-Port, vous allez me dire “Quel drôle de nom pour une ville…” mais vous ne saurez pas le placer sur une carte ! Eh bien pour faire simple, il s’agit d’un petit village pas très loin de la frontière espagnole, à mi-chemin entre l’est et l’ouest du Pays Basque. Ce village abrite un imposant bâtiment : la Prison des évêques.

Un rappel au passé épiscopal de la ville

En réalité ce nom de “Prison des Évêques” n’a été donné au bâtiment que récemment. Il ne servait paradoxalement pas de prison pour des Évêques qui auraient commis des crimes ! En fait il s’agit d’un nom qui allie les deux vies du bâtiment : une évêché pendant un temps, puis une prison par la suite. Oui… je sais… le nom porte à confusion mais que voulez-vous… Heureusement qu’Aventurieux est là pour rétablir la vérité !

Je vous disais donc que l’une des fonctions de cet édifice fut d’être le lieu de vie des Évêques de Bayonne pendant un temps. Eh oui, suite au Grand Schisme d’Occident (au XIVè siècle), le catholicisme est en crise. Le système féodal du Moyen-Âge s’effondre au profit d’un modèle social plus moderne. L’Église perd alors beaucoup de pouvoir car elle n’est plus indispensable au fonctionnement de la société. Les Évêques s’installent alors dans des petits villages où ils peuvent encore avoir un peu d’emprise sur la population.

Un évêché transformé en prison

C’est aux alentours du XVIIIè siècle que le bâtiment joue un rôle carcéral. Vous pourrez d’ailleurs visiter les anciennes cellules équipées de fenêtres à barreaux, et de portes épaisses fermées par d’énormes serrures. Je sais ce que vous allez me dire… “Ben oui ça parait logique… fallait pas qu’ils s’échappent…” Gnia Gnia… Messieurs et Mesdames Je-Sais-Tout, saviez-vous que les allemands y enfermaient des hommes qui tentaient de fuir vers l’Espagne ? HA ! Ça vous en bouche un coin n’est-ce-pas ? Je vous taquine mais qui le célèbre adage dit “qui aime bien châtie bien” non ? 

Revenons-en au sujet principal. La prison des Évêques. En plus d’avoir abrité les fuyards, les geôles ont aussi joué le rôle de locaux disciplinaires pour les soldats français punis. Si vous vous approchez des portes en bois, vous pourrez peut-être apercevoir des gravures de noms, de numéro de régiment, ou encore leur date d’arrêt et de sortie. 

Mais le point d’orgue de la visite se situe dans la grande salle voûtée du sous-sol. Son style gothique a une forte tendance à émerveiller les amateurs d’art ! Petit conseil Aventurieux : n’hésitez pas à vous approcher des pierres, vous pourrez apercevoir des “marques de tacherons”. Ce sont des signes gravés par les tailleurs de pierre du Moyen Âge pour identifier leur œuvre !


Articles similaires
Visites

Une visite dans le coeur historique du Médoc

Visites

L'histoire de Saint-Émilion

Visites

L'histoire du Jardin Public de Bordeaux

Visites

La Bataille de Castillon, point final de la Guerre de Cent Ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *