Découvrez notre boutique Aventurieux!

Visites

Visite d’Arles

Arles

La ville d’Arles possède un centre historique magnifique avec plein de rues et de ruelles pavées. Arles comptent énormément de places pour sa taille, places où il fait bon de se poser en terrasse pour manger ou juste boire un verre. L’Office de tourisme a mis en place un Pass Monument qui permet de visiter 2, 4 ou 6 monuments ainsi que des musées à des tarifs très avantageux comparé aux tarifs de visite individuelle de chacun de ces monuments. Toutes les infos et les tarifs sont sur le site de l’Office de tourisme d’Arles.

Le jardin Hortus

Le Jardin Hortus
Le Jardin Hortus

Le jardin Hortus est inspiré du cirque romain. Il reprend sa forme oblongue avec la spina (l’épine) qui est le terre plein central autour duquel les chars tournaient. Sur la spina, se trouve généralement deux obélisques.
Tout autour de la piste sont disposés des jeux d’inspirations romaine avec notamment un labyrinthe et des jeux d’adresse. On y trouve également les plantes et les herbes utilisées dans la cuisine et la médecine romaine. Des panneaux explicatifs viennent éclairer toutes les coutumes romaines évoquées dans le jardin. Ce parc est comme un véritable musée qui reconstitue un fraction de la civilisation de la rome antique de manière ludique. Que vous soyez avec vos enfants ou non, on vous recommande vraiment un passage par ce jardin, ouvert toute l’année en accès libre.

L’église de Saint-Trophime et son cloître

Le Cloître de Saint-Trophime
Le Cloître de Saint-Trophime

L’église saint-Trophime occupe son emplacement en plein coeur d’Arles, proche de l’ancien Forum depuis le Vème siècle. Avant cela elle se situait près des remparts donc un peu plus vers l’extérieur de la ville. Au XIIème siècle, la façade est embellie du statuaire que l’on peut voir aujourd’hui.
Placée sur le chemin de Compostelle, l’église abrite dans son sol des centaines de coquilles. Prenez le temps de regarder par terre, vous les verrez dans les dalles.
Son cloître est magnifique et chose assez rare, on peut monter sur la terrasse qui est juste au dessus du cloître. Il n’est pas accessible depuis l’église, il faut ressortir et l’entrée se trouve un peu après. Sa visite est payante mais nous n’avons pas regretté.

Le théâtre antique d’Arles

Construit à la fin du premier siècle av J.C. sous l’empereur Auguste, le théâtre était un lieu de représentation de comédie ou de tragédie. C’est alors un lieu gratuit pour que chacun puisse venir voir les pièces qui s’y jouaient.
Au Vème siècle l’Église utilise les pierres du théâtre pour d’autres constructions comme l’église de Saint-Trophime par exemple. Le théâtre tombe peu à peu à l’abandon et de nouvelles construction apparaissent sur son terrain.
Différents ordres religieux occupent successivement le terrain du théâtre. Lorsque que Les Soeurs de la Miséricorde y installent leur couvent en 1664, elles commencent alors à s’intéresser aux vestiges antiques. À partir de la deuxième moitié du XVIIIème, des fouilles archéologiques sont réalisées. Au XIXè siècle, une grande restauration est lancée, notamment des gradins, seules les 5 premières marchent datent de l’époque romaine. La municipalité achète également les maisons qui ont été construites sur le terrain du théâtre afin de pouvoir dégager complètement les vestiges du théâtre.

Les Arènes d’Arles

Les Arènes d'Arles
Les Arènes d’Arles

Plus jeune que le théâtre, les Arènes ont été construites à la fin du Ier siècle après J.C.. Elles servent de lieu de spectacles et de jeux jusqu’à la chute de l’Empire Romain. Durant le début du moyen-âge, les Arènes vont servir d’enceinte fortifiée et des habitations s’installent directement dans l’Arène.
Il faut attendre le XVIIIè siècle pour qu’une campagne d’expropriation commence et que les Arènes puissent être dégagées. Dès 1830, le théâtre retrouve sa fonction première et en 1840 la dernière maison adossée aux Arènes est détruite.
De gros travaux de restauration ont permis de donner aux Arènes le visage qu’on leur connaît aujourd’hui.

Si Arles satisfait la curiosité des aficionados d’histoire et d’antiquité, la ville offre aussi un cadre agréable et a su se développer au delà de ses monuments historiques. Flâner dans les rues d’Arles permet de découvrir la ville actuelle et l’ambiance chaleureuse qui y règne. Quant à la visite des monuments, elle permet de remonter le temps et de découvrir une autre facette de la ville.

Articles similaires
Visites

Une visite dans le coeur historique du Médoc

Visites

L'histoire de Saint-Émilion

Visites

L'histoire du Jardin Public de Bordeaux

Visites

La Bataille de Castillon, point final de la Guerre de Cent Ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *